Association Alcione

Le développement spirituel

Invitation au travail intérieur

Ce qui se passe dans le monde de la spiritualité est dramatique, par contre, la même chose ne se passe pas dans le monde de la science, de l’art ou de quelconques branches du savoir. Dans le monde, il y a toujours eu de grands maitres spirituels que nous respectons et admirons, car ils ont atteint un état de conscience élevé et d’amour envers l’humanité. Cependant, leurs enseignements se sont retrouvés devant un grave obstacle pour leur diffusion, et c’est celui des suiveurs.

Alors que les étudiants d’un scientifique se livrent à la recherche et à la vérification, et ceux d’un artiste à créer de nouvelles œuvres d’art en mettant en pratique ce qu’ils ont appris, ceux qui acceptent une doctrine spirituelle se contentent de devenir de simples suiveurs : « Je suis un suiveur de Jésus de Nazareth et je me nomme chrétien. », « Cette personne est notre maitre et nous allons le vénérer et diffuser ses idées. », etc., etc.

Les suiveurs se contentent toujours de diffuser les enseignements, ils fondent des églises et des organisations, mais, à quelques exceptions près, ils ne mettent pas en pratique les enseignements reçus, ils sont satisfaits en l’emmagasinant dans leur mental et se contentent de le propager. C’est la grande tragédie qui existe dans le monde de la spiritualité.

Les suiveurs sont des gens qui se déplacent dans le monde des croyances et cela les handicape. Nous devons cesser d’être des imitatus et devenir des adeptus, des personnes ayant une connaissance spirituelle propre. En fait, c’est la seule chose digne d’être vécue.

Si nous regardons notre vie, nous sommes tous des suiveurs à des degrés divers, nous avons tous des croyances spirituelles et à tous il nous fait énormément défaut d’expérimenter dans le domaine spirituel.

Il y a deux sortes de sagesse, la doctrine du mental et la doctrine du cœur. La doctrine du mental est pour ceux qui se contentent avec les théories spiritualistes et avec les croyances. La doctrine du cœur est pour ceux qui mettent en pratique les enseignements qu’ils reçoivent et les expérimentent en eux-mêmes.

À la doctrine du mental, appartiennent l’immense majorité des membres des écoles spiritualistes. À la doctrine du cœur, les initiés et les maitres de la Fraternité Blanche Universelle.

Les simples suiveurs ont des concepts variables, car leur savoir provient seulement de l’intellect, quelque chose de superficiel et sans valeur. Ce savoir renforce le mental, et le mental est le repaire du désir : il pense, il analyse, il tire des conclusions pour finalement se tromper. Le mental jamais ne pourra parvenir à connaitre la Vérité.

Ceux qui pratiquent sérieusement les enseignements donnés dans le monde par les grands Maitres de l’Humanité les vivent et ils développent des capacités spirituelles inconnues du commun des mortels, ils écoutent et respectent toujours la voix du Maitre interne. La doctrine du cœur est celle qui ouvre les portes à la véritable sagesse.

Il est inutile de croire ou de cesser de croire, car l’homme ne sait que ce qu’il expérimente. Les suiveurs sont et resteront des gens à la conscience endormie, car rien de spirituel ne peut se développer à l’intérieur de lui, précisément à cause de ce conformisme avec les croyances.

Il faut abandonner les croyances et s’efforcer de vivre, d’expérimenter à l’intérieur de nous-mêmes les vérités qu’ont transmises les grands Maitres de l’humanité. La plus importante de ces vérités est l’élimination des vices, des défauts et des méchancetés que tout être humain porte en lui, car sans cette élimination ou mort des défauts, jamais il ne pourra y avoir de vraie transformation en nous.

Dans le livre « Hercolubus ou Planète rouge » se trouvent les systèmes pratiques qui permettent à quiconque de progresser sur le chemin de l’éveil spirituel ou éveil de la conscience. Le développement spirituel est si important de nos jours, en ce début de grandes souffrances pour l’humanité, que l’association Alcione envoie ce livre gratuitement dans tous les pays du monde.

Rappelez-vous!, il faut s’éveiller parce que le temps est compté pour cette humanité, pour cette civilisation…

Rejoignez la révolution spirituelle.

En éliminant l’égo, vous triomphez.
Par où devons-nous commencer notre transformation spirituelle ? Divers maitres et prophètes ont enseigné des techniques et des disciplines qui ont servi à ce que les êtres humains s’améliorent spirituellement. De la méditation à la contemplation, ou de l’ascétisme à la discipline du yoga, les danses sacrées, les différents rituels, etc. Chaque culture ou civilisation ont développé des manières efficaces pour expérimenter la spiritualité et transcender le côté temporel de la matière.

Cependant, dans tout ce labyrinthe de doctrines et de théories spirituelles, l’être humain est confus, il a perdu le fil essentiel qui a  toujours été présent derrière les formes apparentes des différentes religions. Ce fil essentiel est l’éveil de la conscience que l’on peut seulement obtenir au moyen de l’élimination des défauts psychologiques, véritable cause de toutes les souffrances humaines.

V.M. Rabolú, l’auteur du livre Hercolubus ou Planète rouge, a dédié sa vie à montrer comment on avance sur le chemin de la révolution spirituelle.

Il enseigne dans son œuvre la méthode pour l’élimination de l’égo, qui n’est rien d’autre que cet ensemble de vices, défauts et méchancetés que nous portons tous en notre intérieur.

Nous avons extrait de son œuvre les passages suivants :

« Tout être humain a en lui une Étincelle Divine, qui s’appelle Âme, Bouddhata ou Essence, enfin, elle a plusieurs noms. En réalité, c’est une étincelle divine qui nous impulse et nous donne de la force pour entreprendre un travail spirituel, comme celui que je suis en train de vous enseigner. Cette Essence, ou Âme est prise dans tous nos méchancetés, défauts ou mois psychologiques que l’on appelle ésotériquement « Égo ». Ce sont eux qui ne la laissent pas se manifester librement, car ce sont eux qui prennent la parole et le contrôle de la personne. »

Toute tentative de libération pour aussi grandiose qu’elle puisse être, si elle ne tient pas compte du besoin d’éliminer l’égo, est condamnée au plus drastique des échecs.

L’élimination de tous nos vices, défauts et méchancetés est l’unique façon de progresser spirituellement de manière définitive.

Seule une terrible révolution intérieure peut nous sauver du cataclysme qui approche. Pour cette raison, nous vous invitons à vous joindre à l’ensemble des êtres humains qui de manière silencieuse se dévouent à ce travail aux quatre coins du monde.

Il ne s’agit pas ici de former des écoles, des loges, ni non plus de suivre des religions mortes. La révolution spirituelle que nous proposons consiste à se corriger peu à peu, en éliminant les milliers de défauts psychologiques qui habitent notre intérieur, afin d’agir consciemment et ainsi se connecter avec les grands Maitres de cette humanité.